Afin de pouvoir être rémunéré pour tes cours, il est indispensable de devenir auto-entrepreneur. 

Néanmoins, pas d'inquiétudes à avoir de ton côté puisqu'une fois que tu as été sélectionné, nous te guiderons dans toutes ces démarches administratives qui peuvent être fastidieuses si on est mal accompagné 😉

1. Tu peux cependant commencer à donner cours même avant d'avoir finaliser ton statut

En effet, il arrive que nous ayons une arrivée d'élèves souhaitant des cours très rapidement alors même que tu es toujours dans tes démarches (cela prend 7-10 jours maximum). Auquel cas, tu peux commencer à donner cours à un élève sans avoir encore pleinement ton statut auto-entrepreneur.

Ton argent est alors stocké sur ta cagnotte au sein de la plateforme tant que tu n'as pas finalisé ton statut. Et tu pourras retirer l'ensemble de cette cagnotte une fois celui-ci validé.

2. Doit-on payer des impôts quand on est auto-entrepreneur ?

Eh oui... tu dois aussi payer des impôts en tant qu'auto-entrepreneur.

Pour autant, si tu es un étudiant de moins de 25 ans, tu ne seras imposé qu’à hauteur de 5,70% pendant les 9 premiers mois de ton activité au lieu du classique 22,50% (grâce au système de l'ACCRE).

À titre indicatif, voilà les taux d’imposition actuellement en vigueur si tu suis nos instructions pour bénéficier de l'ACCRE.

3. Je suis étudiant et auto-entrepreneur, que se passe-t-il si je suis rattaché au foyer fiscal de mes parents ?

Tu vas devoir faire un calcul de la situation la plus avantageuse pour toi et ta famille. En effet, l’auto-entrepreneur, pour bénéficier du prélèvement fiscal libératoire (calcul de l’impôt sur le revenu en pourcentage du CA et payé au trimestre) doit :

  • avoir un revenu fiscal de l'année N-1 par part de quotient familial inférieur à 26 818 €.
  • un chiffre d'affaires annuel en année N inférieur à 70 000€  : les cours particuliers étant des services. (Ce qui est plus que probable, et même quasi certain, puisqu'être Sherpa n'est pas un emploi à temps plein, mais bien un job étudiant ).

Sous ces 2 conditions, tu pourras alors bénéficier du prélèvement fiscal libératoire. Si tu as correctement posé ton ACCRE en suivant nos conseils, tu paieras alors 5,7% d'impôts sur les revenus de tes cours particuliers.

Si tu ne remplis pas ces conditions, tes revenus seront alors taxés selon le barème de l'Impôt sur le Revenu (IR) auquel sont soumis tes parents, au sein de leur propre déclaration d'impôts (mais avec une possible exonération, cf. plus bas).

Tu as alors deux options :

  • Négocier avec Papa/Maman, parce que mine de rien tu travailles, tout travail mérite salaire, et qu'ils peuvent être fiers de toi (et donc t'encourager en payant pour toi tes impôts) : bref, tu deviens progressivement autonome. 😎🎉

    Dans ce cas, (comme dans le cas d'un stage), tu bénéficies d'une exonération annuelle à hauteur de 3 fois le SMIC, soit 4 441 euros pour la déclaration de revenus 2018. Tes parents devront prendre en compte tes revenus s'ils dépassent ce seuil (mais à nouveau, il est peu probable que tu le dépasses en devenant Sherpa).
  • Sortir du foyer fiscal de tes parents, ce qui risque vite de faire sens, car tu feras bientôt tes premiers stages. Si devenir Sherpa risque par exemple de faire franchir un palier de l'IR à tes parents, tes stages le feront en revanche certainement. Ce sera peut-être le moment de commencer à battre de tes propres ailes. 
Avez-vous trouvé votre réponse?